Un nouveau scénario catastrophe
pour les Violets

Partager l'article
Publié le 15/02/2020 à 22h30
Modifié le 18/02/2020 à 10h37

Réduits à neuf contre onze, les Violets ont pourtant longtemps tenu, et ont même eu l'opportunité d'arracher le point du nul sur penalty, sans succès. 

 

Toulouse FC 0-2 OGC Nice

25ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 15 février 2020 - 20h00, Stadium de Toulouse

Buteurs : Lees-Melou (12') et Herelle (94')

Avertissement : Sangaré (84')

Expulsions : Gabrielsen (27'), Moreira (77')

TFC : Kalinic - Moreira, Gabrielsen, Diakité, Sylla - Sangaré (c), Makengo (puis Rogel 29'), Koné - Dossevi (puis Gradel 67'), Koulouris, Saïd (puis Amian 78'), Leya Iseka

Entraîneur : Denis Zanko

OGCN : Benitez - Herelle, Danilo, Sarr (c), Nsoki - Lusamba (puis Maolida 77'), Thuram-Ulien, Lees-Melou - Ounas, Dolberg, Claude-Maurice (puis Ganago 60')

Entraîneur : Patrick Vieira 

 

Les temps forts

  • 4' : Enorme opportunité violette, avec une récupération très haute de Sylla dans les pieds d'Adam Ounas. Le latéral transmet à Matthieu Dossevi. Pourtant dans une position idéale, notre ailier ne parvient à trouver le cadre...  
  • 6' : Réaction immédiate des Aiglons, avec une tête de Pierre Lees-Melou, heureusement non cadrée. Le service de Claude-Maurice était pourtant très bon.  
  • 9' : Plein axe, Jean-Victor Makengo s'avance après une bonne passe de son capitaine Sangaré. Le milieu, prêté justement par l'OGCN, prend sa chance des vingt-cinq mètres mais n'inquiète pas Benitez. 
  • 12' : Alors qu'ils tentaient de ressortir proprement le cuir, les Violets perdent la possession et concèdent dans la foulée Lees-Melou tromper Baptiste Reynet. (0-1) 
  • 20' : Des vingt mètres, c'est Saïd qui tente de trouver le chemin des filets d'une frappe ras de terre. Benitez se couche et capte.  
  • 25' : Sur un contre niçois mené à cent à l'heure, Dolberg parvient à trouver un espace pour armer une frappe. Vigilant, Reynet repousse du pied la frappe du Danois. 
  • 27' : Parti dans la profondeur après une longue relance de Benitez, Dolberg file au but mais est attrapé par Ruben Gabrielsen. Le défenseur est exclu. 
  • 36' : Au deuxième poteau d'un corner qu'aucun joueur n'a su reprendre, Wesley Saïd réalise une très belle feinte de frappe avant d'armer. Un Niçois est sur la trajectoire. 
  • 45' : Aaron Leya Iseka part dans la profondeur et parvient à faire la différence sur Sarr. Trop croisée, la tentative de l'avant-centre violet n'inquiète pas Benitez. 

 


  • 52' : A l'affût au coeur de la surface, Aaron Leya Iseka profite du serbe travail de Steven Moreira pour surgir et tenter de trouver la faille. Ça termine dans le petit filet.  
  • 55' : Steven Moreira surgit et réalise une superbe intervention au milieu du terrain. Le latéral gagne des mètres avant de décaler Aaron Leya Iseka, qui loupe sa frappe.  
  • 69' : Centre de Pierre Lees-Melou à destination du point de penalty. Alors qu'il avait lu la bonne trajectoire, Lusamba ne parvient qu'à reprendre le cuir du dos. 
  • 77' : Alors qu'il partait en contre, Adam Ounas reçoit un coup de la part Steven Moreira.  Le latéral est exclu. Les Violets finissent le match à neuf. 
  • 85' : Parti dans la profondeur, Max-Alain Gradel prend le dessus sur son adversaire et pense pouvoir défier Benitez. Max' est repris avant de pouvoir allumer la mèche.  
  • 87' : Lees-Melou s'avance, crochète Sylla et ose l'enroulé. Le cuir vient flirter avec le poteau de Reynet.  
  • 90' : Sur un corner rapidement par Sylla, le capitaine Max-Alain Gradel obtient un penalty. Choisi pour tirer, Aaron Leya Iseka ne parvient pas à tromper Benitez, auteur d'un nouvel arrêt...
  • 93' : Dans le temps additionnel, Christophe Herelle scelle l'issue de la rencontre en doublant la mise pour les Niçois. 

 

Réaction

Max-Alain Gradel sur beIN Sports

"On n’avait pas besoin de tout ça… Sur les deux ou trois derniers matchs, on sentait qu’on montait en puissance et on avait à cœur de repartir sur ces bases. Mais déjà qu’à onze contre onze c’était compliqué alors en infériorité numérique... On peut dire ce qu’on veut et se chercher des excuses mais on a eu les occasions dans ce match pour revenir au score. Mais c’est comme ça, ça ne nous sourit pas et il faut faire avec."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus