"Nous jouerons tous
les coups à fond"

Partager l'article
Publié le 25/08/2019 à 11h20
Modifié le 25/08/2019 à 11h26

Vendredi avait lieu la Conférence de presse d'avant-match de la rencontre opposant ce soir nos Toulousains au Paris Saint-Germain. Retour sur les déclarations de l'entraîneur Alain Casanova et de son milieu de terrain William Vainqueur.

Le premier à se présenter pour répondre aux questions des journalistes est William Vainqueur. Depuis sa signature au TFC fin juin, c'est la première fois que le milieu de terrain, notamment passé par l'AS Roma et l'Olympique de Marseille, s'exprime. En introduction, il est invité à revenir sur le début de saison des Violets, avant de commenter ce rôle de leader qu'il doit endosser au sein de l'effectif toulousain :

"Nos sensations sont bonnes en ce début de saison. À Brest, malgré un match compliqué, nous avons réussi à prendre le point du nul. Et à domicile, après une première période délicate, nous avons arraché les trois points. Donc collectivement, tout se passe bien. Et personnellement, je monte en puissance, au fur et à mesure des matchs."

"Un leader doit s'imposer naturellement. Il doit être bon sur le terrain pour gagner en légitimité et apporter aux plus jeunes. Le Coach me demande d'avoir ce rôle, les jeunes sont particulièrement à l'écoute, cela se passe super bien."

Le numéro 21 aborde ensuite, suite à une question de France Bleu, ses ambitions et celles du club après des exercices compliqués :

"Nous avons tous à coeur de faire une belle saison après quelques années au cours desquelles le club a dû batailler. Nous avons pris conscience de nos qualités, le recrutement a été cohérent. Le championnat sera long mais nous avons tous envie de montrer que nous avons une bonne équipe !"

 

"Il n'y a aucune pression"

Venons-en au plat principal, le Paris Saint-Germain que les Violets défieront ce dimanche soir à 21 heures. Défait à Rennes, le champion en titre est-il fragilisé ou, au contraire, sera-t-il plus revanchard que jamais ?

"Nous n'allons pas nous mentir. Après avoir perdu à Rennes, ils retrouvent le Parc des Princes et ils vont vouloir faire ce qu'il faut devant leurs supporters. C'est certain qu'ils présentent plus de qualités que nous mais nous allons jouer les coups à fond et voir ce que nous pouvons faire.

Les joueurs parisiens ont tous envie de performer. Ils vont vouloir démontrer que leur défaite le weekend dernier n'était qu'une erreur de parcours. Nous sommes prêts, nous savons que nous allons souffrir mais dans le foot, tout est possible et c'est ce qui fait la beauté de ce sport !"

Après avoir balayé d'un revers de la main une question l'invitant à s'exprimer sur le "cas" Neymar qui "vampirise" la presse sportive française ces dernières semaines, William est revenu sur le supplément d'expérience qu'il doit apporter au groupe téféciste, lui qui totalise plus de 330 rencontres pros au compteur, mais aussi sur son positionnement au milieu de terrain aux côtés d'Ibrahim Sangaré et Jean-Victor Makengo : 

"Lors de ma première conversation avec le Coach, nous avons abordé ce sujet. L'équipe est très jeune, avec tous ces joueurs issus du Centre de Formation. C'est aussi ce qui m'a plus dans le projet du TFC. Le groupe a beaucoup de qualités. Après 6 mois difficiles à Monaco où, blessé, j'ai peu joué, j'avais aussi à coeur de retrouver le championnat français et j'ai senti que je pouvais m'épanouir au TFC."

"Sur le terrain, mon rôle est simple. Je dois faire jouer l'équipe et récupérer le maximum de ballons. Ibrahim (ndlr : Sangaré) est un peu partout et m'aide à la récupération quand, de son côté, JV (ndlr : Makengo) a des qualités pour se projeter rapidement vers l'avant. Nous ne sommes pas encore à 100%, cela va venir et cela nous permettra, j'espère, de faire de très gros matchs !"

En conclusion de son intervention, William Vainqueur a refusé de voir ce match en prime-time sur la pelouse du Parc des Princes comme une rencontre avec une pression plus forte que d'habitude :

"Il n'y a aucune pression. Dans la tête de tous les observateurs, Paris va gagner. Nous allons faire notre match et nous verrons ce qu'il se passe. Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas ambitieux. Nous avons la tête sur les épaules, nous savons que nous allons affronter une très grosse équipe !"

 

"Le PSG est l'une des meilleures équipes d'Europe"

Alain Casanova est ensuite arrivé pour prendre la suite de son milieu de terrain sur l'estrade de la salle de presse du Stadium, et entrer un peu plus dans les détails de cette affiche de la 3ème journée de Ligue 1 Conforama et de sa préparation.

"Comme nous le faisons chaque semaine tout au long de la saison, nous essayons différents systèmes et combinaisons tactiques. Je veux que mes joueurs soient à l'aise dans différents schémas sur le terrain, y compris défensivement, à trois, à quatre ou à cinq défenseurs."

Le Coach toulousain a comme à son habitude beaucoup étudié l'adversaire de ses Violets :

"J'ai regardé leurs matchs de préparation et les deux premières rencontres de championnat qu'ils ont disputé, face à Nîmes puis Rennes. J'ai pu me rendre compte, sans trop de surprise, qu'ils étaient toujours aussi forts. Est-ce que leurs prestations correspondent à leur potentiel ? Je ne sais pas. Certains joueurs sont arrivés sur le tard. On leur fait un procès qui est dur. Face au Stade Rennais, le PSG aurait pu tuer le match, cela tient à peu de choses. Ils sont pour moi toujours aussi forts, ils perdront très peu de matchs encore cette saison et seront champions. Nous nous attendons à affronter un adversaire de très haut niveau, ni démobilisé, ni inférieur aux saisons précédentes.

C'est le pire moment pour les affronter, juste après une défaite. Regardez les statistiques sur les précédentes saisons, c'est le pire moment car le match suivant, c'est très difficile pour l'adversaire qui les joue. Sur leurs 60 derniers matchs à domicile, ils ont 51 victoires et 9 nuls. Cela démontre bien l'ampleur de la tâche !"

Le contexte est donc posé. Pour confirmer ce début de saison intéressant - un nul à l'extérieur et une victoire à domicile -, les joueurs toulousains devront être auteurs ce soir d'une très grosse performance dans la capitale !

"Nous sommes une équipe jeune, avec beaucoup de joueurs issus du Centre de Formation. Cela crée de l'entraide, de l'union, de la solidarité. Cela n'empêche pas qu'il y aura des moments difficiles dans le match mais nous mettrons tout en oeuvre pour que chacun se sente bien et soit capable de donner le meilleur de soi."

Rendez-vous à partir de 21 heures pour suivre ce PSG/TFC, rencontre télédiffusée sur Canal+.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus