Les Violets retrouvent le Stadium
par un succès convaincant !

Partager l'article
Publié le 17/08/2019 à 22h26
Modifié le 20/08/2019 à 09h04

Pour leur retour au Stadium, les Violets ont longtemps buté sur un solide bloc dijonnais, avant de réussir à prendre l'avantage. Sur un but signé Jean-Victor Makengo, nos joueurs se sont offerts le premier succès de la saison. Encourageant ! 

 

Toulouse FC 1-0 Dijon FCO

Samedi 17 août - 20h00

Stadium (10 583 spectateurs)

Buteur : Makengo (54')

Avertissements : Vainqueur (28'), Moreira (59')

TFC : Reynet - Moreira, Amian, Diakité, Sylla - Vainqueur (puis Sidibé 80'), Sangaré, Makengo (puis Boisgard 77') - Dossevi (puis Saïd 85'), Gradel (c), Koulouris

Entraîneur : Alain Casanova

DFCO : Runarsson - Alphonse, Coulibaly, Ecuele-Manga, Chafik - Lautoa (puis Soumaré 80'), Ndong, Amalfitano (puis Keïta 69'), Baldé (puis Sammaritano 57') - Jeannot, Tavares (c) 

Entraîneur :  Stéphane Jobard

 

Le récit 

La soirée aura commencé par un avertissement, pour se poursuivre par un faux-rythme. Dans une première période au cours de laquelle les Dijonnais n'ont cessé de poser des problèmes au milieu violet, les occasions se sont faites rares. A l'exception d'une belle frappe de Kelvin Amian, la plus belle opportunité violette intervenait juste avant le retour au vestiaire, lorsque Sangaré puis Koulouris butaient sur le portier et un défenseur bourguignon (45'). 

À l'inverse du premier acte, la deuxième mi-temps offrait davantage de spectacle. Et si les premières offensives profitaient aux visiteurs, par Jeannot (46' - 48'), la décision se faisait en faveur de nos joueurs, au terme d'une superbe action collective conclue par Jean-Victor Makengo (54').

Le point de départ d'une longue période de domination, marquée par deux grosses opportunités (60' - 65'). Sur tous les ballons, nos joueurs multipliaient les offensives, et les frappes, sans parvenir à breaker. Une supériorité flagrante, pas récompensée à sa juste valeur. L'essentiel était ailleurs. Avec ce petit but, les Violets l'emportaient pour leur première à la maison, devant leur public ! 

 

Les temps forts 

  • 2' : Bon déboulé signé de Baldé sur le côté droit, qui lève la tête et sert astucieusement en retrait pour son capitaine Tavares. Baptiste Reynet s'illustre d'un bel arrêt.    
  • 20' : Pas attaqué aux 25 mètres, Kelvin Amian prend sa chance et inquiète Runarsson, obligé de se détendre.  
  • 28' : Nouveau bon travail du surprenant Baldé. Tavares, à l'affût, arme mais tombe une nouvelle fois sur son ancien portier.  
  • 37' : Récupération haute des Violets, qui permet à Jean-Victor Makengo d'avancer jusqu'aux trente mètres, la frappe du milieu violet retombe juste au dessus de la barre dijonnaise. 
  • 45' : Alors qu'Issiaga Sylla voit son centre contré, Ibrahim Sangaré s'impose dans les airs à deux mètres du but mais bute sur Runarsson. Comme une semaine plus tôt, Koulouris joue le renard et pense marquer un nouveau but en pivot. Un pied dijonnais vient priver l'attaquant grec de l'ouverture du score. C'est la plus grosse occasion de cette première période ! 


  • 46' : A deux reprises, Benjamin Jeannot tente sa chance de loin, et fait passer des sueurs froides au public violet.  
  • 52' : Baldé se montre encore offensif, prend de vitesse Issiaga Sylla puis tir depuis l'entrée de la surface. Baptiste Reynet n'est pas inquiété. 
  • 54' : Efthymios Koulouris est servi dans la surface, pivote puis trouve un espace à destination de Jean-Victor Makengo, lancé. Le milieu prend à contre-pied Runarsson, et débloque la situation (1-0) 
  • 60' : A la suite d'un (nouveau) bon travail de Koulouris, Jean-Victor Makengo centre pour Max-Alain Gradel, au point de penalty. La tête du capitaine est parfaite, l'arrêt de Runarsson tout autant...  
  • 65' : Matthieu Dossevi trouve de l'espace pour s'appliquer et offrir une merveille de centre pour Koulouris. L'attaquant est le premier servi, croise sa tête mais ne trouve que le poteau. 
  • 67' : Vigilant, Baptiste Reynet est à la parade devant Sammaritano, auteur d'une lourde frappe. Sur le corner, Ecuele-Manga s'impose dans les airs mais ne cadre pas. 
  • 79' : William Vainqueur s'élance des 35m et voit son tir flottant sorti par Runarsson. Dans les instants qui suivent, sur un gros travail de Quentin Boisgard, nouvel entrant, Max-Alain Gradel ne trouve que le petit filet. 
  • 84' : Boisgard, cette fois frappeur, voit sa superbe inspiration passer juste à côté des buts dijonnais. 

 

Le Tweet

 

Réaction

Jean-Victor Makengo au micro de beIN Sports

"Nous savions que ça allait être un match compliqué, face à une équipe dijonnaise bien en place. Nous n’avons pas lâché, nous avons gardé les mêmes vertus et nous avons été récompensés. Nous sommes ce soir très heureux. Il y a déjà énormément d’automatismes dans l’équipe avec Efthymios Koulouris, ce sont des situations qui sont travaillées à l’entraînement. Nous nous trouvons facilement, cette complicité doit continuer. Depuis le début de la préparation, nous travaillons la cohésion et le travail d’équipe, ça nous sourit ce soir !"

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus