Les Violets clôturent leur stage
par un revers face à Nîmes

Partager l'article
Publié le 27/07/2019 à 20h38
Modifié le 29/07/2019 à 15h46

En clôture de leur stage catalan à Navata, les Violets ont disputé ce samedi à Agde une cinquième rencontre de préparation face au Nîmes Olympique. Trois périodes de quarante-cinq minutes, sérieuses et appliquées, conclues sur un revers au finish. Résumé.

 

 

Toulouse FC 1-2 Nîmes Olympique

 

Samedi 27 juillet - 18h00

Stade Louis Sanguin (650 spectateurs) - Agde

Arbitres : Faouzi Benchabane, assisté de Messieurs Jean-Philippe Di Francesco et Thomas Luczynski

Buteurs : Leya Iseka (109' - sp) pour le TFC ; Megier (132'), Karraoui (135')

 

TFC : Goicoechea - Moreira, Shoji, Rogel, Diarra - Vainqueur (puis Tounkara 80'), Sanna, Makengo - Dossevi (c), Boisgard, Koulouris

Troisième mi-temps : Bloch - Amian, Diakité, Goncalves, Sylla (c) - Zobo, Bostock, Tounkara, Taoui - Corredor, Leya Iseka

Entraîneur : Alain Casanova

 

Nîmes Olympique : E1 ; Bernardoni - Alakouch (puis Paquiez 80'), Briançon, Martinez, Miguel - Valls, Bobichon - Ferhat, Philipoteaux (puis Park 80') Paquiez (puis Berahino 46'), Ripart. 

Entraîneur : Bernard Blaquart

 

Le récit 

Le calme puis la tempête dans le ciel, l'exact opposé sur le terrain. Pour être franc, avec trois mi-temps au programme, on ne s'attendait pas forcément à un festival d'occasions dès les premiers instants de la partie. Et pourtant, les trente premières minutes de cette opposition entre deux formations de Ligue 1 Conforama n'étaient pas encore passées que nous comptions, au bas mot, une bonne demi-douzaine d'opportunités. Un début de rencontre rythmé donc, au sec, marqué par les deux arrêts salvateurs du portier nîmois Bernardoni, devant Koulouris (sur penalty), puis Dossevi (sur coup-franc).

Pas en reste, les Crocos se montraient également entreprenants, à l'image d'un Ripart jamais avare en efforts, offrant ainsi à notre Agustin Rogel un premier avant-goût des duels de l'élite. Les adversaires du jour auraient même pu retrouver les vestiaires (une première fois) en tête, sans l'intervention précieuse de Mauro Goicoechea (45').

Le deuxième acte voyait l'apparition de deux nouveaux acteurs : Saido Berahino sur le front de l'attaque nîmoise, ainsi qu'une pluie battante dans le ciel. Le tout pour une physionomie de rencontre toujours aussi équilibrée (les occasions en nette baisse), alors que les Crocos passaient d'un 4-3-3 à un 4-4-2. Déjà impliqué et intéressant depuis la reprise, Jean-Victor Makengo continuait d'impressionner au coeur du jeu, de par sa présence et sa capacité à porter le danger. A l'issue de quarante-cinq nouvelles minutes de jeu, Toulousains et Nîmois retrouvaient encore leur vestiaire respectif sur un score nul et vierge. 

Comme attendu, le troisième acte, sans pluie ni orage, ne voyait aucun des titulaires reprendre le jeu. Les Pitchouns, encadrés des expérimentés Sylla (capitaine), Bostock ou encore Leya Iseka affrontaient une équipe nîmoise elle aussi complètement remaniée. Une période où les deux formations, appliquées, tentaient tour à tour de poser leur jeu, avec un léger avantage tout de même à créditer en faveur des hommes de Bernard Blaquart. 

Après vingt minutes de jeu, les efforts des Violets finissaient par payer, avec un deuxième penalty obtenu, par Killian Corredor. Déjà buteur trois jours plus tôt, Aaron Leya Iseka ajoutait un deuxième but à sa préparation, plein de sang froid (109'). Une réalisation que l'on pensait alors synonyme de victoire, puisque les occasions se raréfiaient au fil des minutes. Et pourtant, c'est sur une défaite que les violets quittaient Agde, la faute à deux buts concédés dans les ultimes instants. Désormais, direction la Ville rose pour un retour au Stadium attendu dès lundi ! 

Les temps forts 

  • 9' : Sur un premier coup-franc (excentré) aux 25m, Bobichon trouve la tête de son capitaine Briançon dans la surface. La tentative du capitaine passe largement à côté des buts.
  • 11' : Penalty obtenu par Koulouris, à la suite d'une main nîmoise en plein coeur de la surface, après une très belle récupération au coeur du jeu du Pitchoun Moussa Diarra. Le Grec essaie en force dans l'axe, mais tombe sur Bernardoni. 
  • 12' : Réponses illico du Nîmes Olympique, avec un premier centre contré de Miguel sorti superbement par Mauro Goicoechea, suivi d'une tentative trop croisée de Bibochon, depuis l'entrée de la surface. 
  • 18' : En coupant au premier poteau avec une tête un centre de son partenaire, Ripart prend le cuir de la tête mais ne parvient toujours pas à cadrer l'offensive. 
  • 21' : Aux dix-huit mètres, sur coup-franc, Mathieu Dossevi pense ouvrir le score, mais tombe lui aussi sur un grand Bernardoni, parti chercher le cuir dans sa lucarne. Le capitaine, dans la foulée, coupe une bonne passe de Quentin Boisgard mais ne cadre pas. 
  • 33' : Alors que Matthieu Dossevi accélère au coeur du jeu, Efthymios Koulouris reçoit le cuir au cour de la surface. Sans soutien, le Grec pivote parfaitement et centre, mais ne trouve pas de partenaire capable de pousser le cuir. 
  • 45' : Avant la pause, Mauro Goicoechea est à la parade, privant Ferhat de l'ouverture du score, alors que celui-ci était seul au point de penalty. 

  • 49' : En l'espace de trente secondes, Koulouris et Berahino, nouvel entrant, s'offrent chacun une opportunité, mais ni le Grec, de la tête, ni l'Anglais, d'une frappe flirtant avec le poteau, ne réussissait leur coup. 
  • 54' : Quentin Boisgard surgit aux trente-mètres, devance le milieu adverse et s'avance pour armer. Le numéro 11 glisse, et le cuir file jusqu'à Matthieu Dossevi, qui ne parvient pas à reprendre dans de bonnes conditions.  
  • 63' : A la suite d'un premier corner repoussé, Matthieu Dossevi remet "dans la boîte". Monté, Agustin Rogel parvient à s'imposer, mais pas à redresser suffisamment le centre de son partenaire. 
  • 70' : Parfaitement servi par Koulouris, en retrait, Jean-Victor Makengo arme, mais trouve sur son chemin Alakouch, décisif sur cette occasion. Dommage ! 
  • 76' : Ferhat centre fort au point de penalty, pour Ripart. Alors que le ballon est encore dans les airs, Gen Shoji fait le geste juste en préférant pousser le cuir en corner. Celui-ci ne donne rien. 
  • 82' : Toujours Ferhat, cette fois dans un registre plus individuel. La frappe de l'ancien messin est poussée en corner par Mauro Goicoechea. Deux minutes plus tard, le voici encore à la réception d'un centre de Park, mais trop imprécis. 

  • 93' : Berahino trouve la place pour armer et se voit déjà ouvrir le score. Sur sa ligne, Mathieu Goncalves vient à la rescousse de Florentin Bloch. 
  • 104' : Denkey profite de sa présence au second poteau, à la réception d'un corner trop long, pour oser la reprise. A côté. 
  • 109' : Obtenu par Killian Corredor sur une faute de Lucas Valls, après un très bon travail du capitaine Issiaga Sylla, Aaron Leya Iseka transforme un second penalty, en force dans l'axe.  
  • 116' : Deux corners successifs en faveur des Violets, pour deux têtes, signées Leya Iseka et Goncalves. 
  • 118' : Park repique dans l'axe, et arme du droit. Florentin Bloch se détend parfaitement et d'une main ferme évacue le danger. Le portier s'interpose un peu plus tard face à Denkey, des 20 mètres.
  • 132' : Sur un bon coup-franc de Park, Megier place sa tête et trouve le chemin des filets. 
  • 135' : Au buzzer, Karroui profite d'une partie de billard dans la surface pour donner la victoire aux siens. Le tout sur un nouveau coup-franc de Park.  

 

Les réactions

Mahamadou Tounkara

"C'est frustrant pour nous les jeunes ce résultat. Nous savions que nous avions quarante-cinq minutes à faire à fond, et on a même eu la chance d'ouvrir le score. Se faire bouger dans les duels à deux minutes de la fin, on aurait aimé faire mieux. C'est dommage de perdre comme cela, mais cette semaine de préparation a aussi été longue et dure. Personnellement, avec John, on s'est très bien entendus, en essayant d'être le plus complémentaires possibles sur chaque action."

Killian Corredor 

"On est des compétiteurs donc on aime pas perdre les matchs. C'est dommage cette fin de rencontre, alors qu'on avait réussi à prendre l'avantage. On essaie de donner le max, comme je le fais en obtenant ce penalty. Maintenant, place à la récupération ce dimanche, pour une nouvelle semaine de travail lundi au Stadium ! C'était une superbe semaine, mais physiquement quand même intense !"

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus