Les Crocos ont
encore faim

Partager l'article
Publié le 25/08/2018 à 21h55
Modifié le 25/08/2018 à 21h55

Forts de deux succès en autant de rencontres depuis le retour du club en Ligue 1, les Nîmois se présenteront samedi au Stadium avec le plein de confiance. Focus sur les Crocos. (Crédits photos : Fabrice Foures)


La dynamique

Ils voudront enchaîner

Nous ne connaissons pas les objectifs fixés par le Coach Blaquart à ses joueurs pour les quatre premières journées de championnat, mais nul doute que les voir compter déjà six points après deux journées doit être une énorme satisfaction. Alors qu'ils avaient la lourde tâche d'évoluer à deux reprises à l'extérieur (Angers et Toulouse) et de recevoir l'OM et le PSG pour leur retour en Ligue 1, les Crocos ont fait le job. De là à dire que le NO se déplacera sans pression...

Deuxièmes du championnat, Paul Bernardoni et ses partenaires voudront enchaîner, avant de pourquoi pas s'offrir une rencontre de Gala face au Paris Saint-Germain la semaine prochaine, avec la possibilité de prendre seuls la tête du championnat (dans le cas ou Reims et Dijon ne réalisent pas de 4/4). 


La stat'

La meilleure attaque sera au Stadium

180 minutes de jeu de disputées, et déjà sept réalisations inscrites. Auteurs d'un incroyable come-back à Angers il y a quinze jours, avec quatre buts à la clé, les Crocos ont remis ça face à l'Olympique de Marseille en inscrivant trois nouveaux buts. Trois Provençaux ont déjà deux buts à leur actif (Thioub, Ripart et Depres).

Le Nîmes Olympique a déjà tenté 28 frappes depuis le début du championnat (quatrième meilleur total), en a cadré 12 (troisième meilleur total). Côté violet, comptons seulement deux buts inscrits, mais également deux frappes sur les montants (Dossevi & Durmaz). 


L'interrogation

Bis repetita ou retour de Florian Miguel ?

On ne change pas une équipe qui gagne, en général. Forts de deux succès de rang en Ligue 1, les Provençaux se présenteront samedi au Stadium avec déjà six points en poche. Le Coach Bernard Blaquart pourrait être tenté d'aligner la même composition d'équipe que celle utilisée face à l'Olympique de Marseille dimanche dernier.

Il aura également la possibilité de titulariser Florian Miguel au poste de latéral gauche, son expulsion lors de la journée inaugurale l'ayant privé du deuxième match. Plus haut sur le terrain, organisés dans un 4-4-2 au sein duquel les deux excentrés sont extrêmement portés vers l'avant, peu de changements sont à imaginer. Notons d'ailleurs que deux joueurs ont réussi la performance de trouver le chemin des filets lors des deux premiers matchs : Thioub et Ripart. 

Notre composition de départ (en 4-4-2) : Bernardoni - Alakouch, Briançon (c), Landre, Miguel - Thioub, Savanier, Diallo, Bouanga - Ripart, Bozok. 


Les choix du Coach Bernard Blaquart

Le groupe nîmois

Les Nîmois retenus : Bernardoni, Valette – Alakouch, Briançon, Landre, Lybohy, Miguel, Paquiez – Bobichon, Savanier, Diallo, Valls – Bouanga, Bozok, Depres, Ripart, Thioub, Guillaume


La dernière opposition 

Il y a 25 ans de cela... 

S'il ne faut pas remonter bien loin à retrouver trace d'une rencontre amicale entre Nîmois et Toulousains (en ce mois de juillet), la dernière rencontre de championnat de Première Division entre les deux formations occitanes a été disputée en mai 1993. A l'époque, les hommes de Serge Delmas avaient pris le dessus sur ceux de Michel Mézy (3-0). Trois réalisations, mais un seul et même buteur : Anthony Bancarel. Le gardien toulousain se nommait d'ailleurs Alain Casanova.