"Le score est sévère ce soir
mais c'est ça le haut niveau"

Partager l'article
Publié le 26/08/2019 à 00h50
Modifié le 26/08/2019 à 14h41

Après la défaite des siens sur la pelouse du Parc des Princes face au PSG (0-4), découvrez la réaction de l'entraîneur toulousain Alain Casanova en conférence de presse. 

"Nous avons eu le mérite de les faire douter pendant cinquante minutes. Notre plan de jeu a été intéressant même s'il a nécessité d'un peu de réussite et d'un Baptiste Reynet performant. Sur quelques ballons récupérés, en étant un peu plus juste dans nos décisions et dans notre dernière passe, nous aurions peut-être même pu marquer en première période.

En seconde période, cela a été beaucoup plus difficile. Quand au bout de cinq minutes vous encaissez le premier but, cela devient très compliqué. D'autant plus quand vous concédez un deuxième but dans la foulée. L'équipe a alors l'impression que cela va être impossible de revenir au score. On tente alors d'évoluer avec un bloc plus haut, en changeant de système mais on laisse des espaces et cela devient plus dur. Le score est sévère ce soir mais c'est ça le haut niveau. Je suis frustré et déçu pour mes joueurs, mais il y a des choses sur lesquelles nous allons pouvoir nous appuyer pour travailler.

Pendant une période, nous avons beaucoup subi, donc beaucoup couru. Nous étions partis pour jouer en 5-3-2 mais nous avons très rapidement ajusté notre schéma pour passer en 5-4-1. Cela demande beaucoup d'efforts, notamment pour fermer les espaces intérieurs dans lesquels les Parisiens peuvent nous fixer très vite et nous prendre dans la profondeur. Il faut aussi être capable, à la récupération, de passer d'une position basse à une projection rapide vers le but adverse pour exploiter les espaces. Ce premier but nous a compliqué la tâche et il est vrai que physiquement, cela a été plus difficile en deuxième période.

Mathieu Goncalves (ndlr : jeune défenseur de 18 ans qui découvrait la Ligue 1 Conforama face au PSG) est malheureux sur le deuxième but et il glisse sur le pénalty. C'est malheureux pour lui mais je ne suis pas déçu de sa prestation. Je sais que c'est un jeune joueur avec du potentiel. Il a de beaux jours devant lui. Je voulais jouer à cinq défenseurs car face à cette équipe là, il faut être capable de très bien défendre sur la largeur et sur les centres. Si j'avais pu utiliser Nicolas Isimat-Mirin (ndlr : recruté par le TFC mercredi), je l'aurais utilisé mais il manque encore de rythme et doit travailler physiquement. Il ne pouvait démarrer le match aujourd'hui.

Sur un plan individuel, Baptiste Reynet a fait un gros match, mais à l'image des gardiens qui évoluent face au Paris Saint-Germain. Si vous voulez faire un résultat ici, il faut que votre gardien soit à un très haut niveau. Il confirme les deux belles prestations faites à Brest puis contre Dijon et je suis très content pour lui. On sent chez lui beaucoup de confiance, beaucoup de force et cela récompense beaucoup de travail et d'efforts de sa part.

Notre capitaine Max-Alain Gradel est de mieux en mieux match après match et je suis persuadé qu'il va être aussi décisif pour nous cette saison que lors des deux dernières."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus