"L'apprentissage ne doit
pas être trop long"

Partager l'article
Publié le 22/08/2020 à 18h25
Modifié le 24/08/2020 à 18h01

Retrouvez la réaction du coach Patrice Garande à l'issue de la première journée de championnat et du revers violet concédé ce samedi face à Dunkerque (0-1). 

 

"C'est forcément une énorme déception. On s'était préparé pour une autre issue, mais on n'a pas mis tout ce qu'il fallait pour remporter ce match. Les rares bonnes séquences aperçues ont été trop insuffisantes. On a montré trop de lacunes techniques. Entre les intentions et la véritable prestation sur le terrain, il y a une trop grande différence. 

Un paquet de joueurs, voire tous, ont été surpris du niveau de la Ligue 2. Ce n'était pas un match facile. Au départ, j'ai senti mon équipe crispée. Les choses commençaient à venir mais on a été incapables de nous montrer dangereux devant le but. Après, dès qu'on prend un but, ça devient compliqué. Dunkerque a bien défendu et a su gérer ce score. 

On avait observé Dunkerque, donc je n'étais pas surpris. Il n'y a pas de petites équipes en Ligue 2, je le répète. Nous, nous sommes capables de faire beaucoup mieux. L'apprentissage ne doit pas durer longtemps. On voulait offrir la victoire à nos supporters. On fera en sorte que ce soit rapidement le cas prochainement.

Les joueurs sont déçus, tristes. On se parlera en début de semaine prochaine pour analyser et remettre les choses en place. Je connaissais l'étendue du travail en arrivant. Psychologiquement comme techniquement, il n'y pas de raison d'être pessimiste mais il faudra renforcer ce groupe, c'est une certitude. 

On connaît l'urgence de la situation dans le recrutement. Attention, les choses ne sont pas aussi simples. On sait que l'on va recruter, maintenant on ne sait pas quand les recrues arriveront. D'ici le 5 octobre, 4 à 5 joueurs vont nous rejoindre. Nous faisons un métier où le temps manque tout le temps. Quoiqu'il en soit, il faut prendre des points le plus rapidement possible. L'équipe qui a été alignée aujourd'hui avait les moyens de l'emporter. Ce n'est pas le cas, et c'est notre faute."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus