À la Licorne, les Violets accrochent
Amiens et restent en vie

Partager l'article
Publié le 01/02/2020 à 22h20
Modifié le 04/02/2020 à 15h52

Au terme d'un match fermé, Toulousains et Amiénois n'ont pas réussi à se départager. S'ils espéraient mieux au coup d'envoi, les Violets stoppent leur série de défaites en championnat. Prochain rendez-vous mercredi, au Stadium, face à Strasbourg (19h00).

 

Amiens SC 0-0 Toulouse FC

Samedi 1er février 2020 - 20h00, stade de la Licorne

Avertissements : Monconduit (20'), Dibassy (64'), Guirassy (75') pour Amiens ; Sangaré (78'), Koné (90') pour le TFC

ASC : Gurtner - Calabresi, Opoku, Dibassy, Chedjou, Opoku - Monconduit, Blin, Kakuta (puis Diabaté 81') - Guirassy, Cornette (puis Otero 73'), Konaté

Entraîneur : Luka Elsner

TFC : Kalinic - Moreira, Gabrielsen, Diakité, Sylla - Vainqueur (puis Makengo 68'), Koné, Sangaré (c) - Dossevi, Koulouris, Saïd (puis Boisgard 83')

Entraîneur : Denis Zanko

 

Les temps forts 

  • 5' : Premier coup-franc concédé par la défense violette, aux dix-huit mètres. Kakuta fait parler son pied gauche, auquel répond une bonne claquette efficace de Lovre Kalinic. Sur le corner qui suit, les poings de portier croate font de nouveau la différence.  
  • 12' : Mouvement intéressant des Violets, se terminant par un centre fort d'Issiaga Sylla que Matthieu  Dossevi, malgré un bon appel au premier poteau, ne peut reprendre. 
  • 19' : Corner tiré par Matthieu Dossevi. Avec la meilleure analyse de la trajectoire, Ruben Gabrielsen s'impose dans les airs mais voit sa tête passer à côté des buts de Gurtner.
  • 23' : Pas suffisamment attaqué, Gaël Kakuta ne se prive pas pour avancer et armer une belle frappe tendue des dix-huit mètres. Le ballon flotte mais termine sa course au-dessus de la barre toulousaine.  
  • 25' : Réplique immédiate de nos joueurs, avec une récupération dans le camp amiénois. Trouvé à l'entrée de la surface, Efthymios Koulouris tente de surprendre le portier local, sans succès. 
  • 39' : Nouveau ballon gratté dans le camp adverse. Alors qu'il avait pris sa chance quinze minutes plus tôt, le Grec cherche cette fois son partenaire. Wesley Saïd est bien trouvé aux six mètres mais sa reprise file dans les gants de Gurtner.  


  • 64' : Bon coup-franc obtenu par Matthieu Dossevi sur le côté droit. Malgré la présence de nombreux violets dans la surface adverse, une tête picarde repousse le danger. 
  • 68' : Contre rapidement mené par les Toulousains. Après un beau geste de William Vainqueur, Manu Koné remonte le cuir jusqu'à Efthymios Koulouris. Le tir du Grec passe à côté des buts adverses.
  • 74' : Moment chaud sur le but du TFC, avec un geste décisif de Sylla, puis dans la foulée une frappe non cadrée de Konaté. 
  • 77' : Alors qu'Alexis Blin avait pris le dessus sur ses adversaires directs, il faut une intervention de Bafodé Diakité pour centre dangereux. Le corner suivant est à son tour repoussé.
  • 80' : Le temps fort des Picards se poursuit. Après les défenseurs, c'est au tour de Lovre Kalinic de s'illustrer d'une parade décisive devant Dibassy. L'attaquant avait pourtant fait le geste juste en contrôlant dos au but et en pivotant. 
  • 90' : Après un gros travail de Quentin Boisgard, Ibrahim Sangaré arme des vingt-mètres, mais n'inquiète pas Gurtner.

 

Réaction

Matthieu Dossevi sur beIN Sports

"Ce match nul, ce n'est pas une vraie performance non, il ne faut pas abuser. Nous voulions surtout à tout prix mettre fin à cette spirale catastrophique. Ça ne reste qu'un point mais à l'heure actuelle, dans notre situation, c'est un petit soulagement. Il faut maintenant essayer de repartir sur autre chose.

On sentait malgré tout qu'il y avait la place pour faire mieux. On sait que ce genre de match de bas de classement, tendu, se joue sur des petits détails pour se débloquer, comme un coup de pied arrêté. Malheureusement, nous avons manqué de justesse dans la finition ou l'avant-dernier geste.

On retiendra notre solidité défensivement ce soir. C'est bien dans des matchs compliqués, surtout que les Amiénois ont aussi eu quelques situations.

Ça ne reste qu'un point, ce n'est pas terrible mais, dans notre situation, on le prend comme un petit soulagement."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus