Interview d'Antoine Gérard, nouvel
entraîneur des Violettes du TFC

Partager l'article
Publié le 10/07/2020 à 18h15
Modifié le 10/07/2020 à 18h18

Antoine Gérard, nouvel entraîneur de l'équipe première de la Section Féminines du TFC, qui évoluera la saison prochaine en Régional 1, a répondu à quelques questions alors que les Violettes entameront leur préparation au mois d'août prochain.

L’équipe de D2 sort d’une saison qui s'est achevée dans un contexte particulier, reléguée alors qu'elle avait encore toutes les chances de défendre son maintien. Quel est votre sentiment sur cette situation ?

Les deux dernières saisons ont été difficiles pour notre équipe fanion, avec un passage en barrage il y a un an puis la descente cette année. Chacune et chacun pourra essayer d’interpréter les éléments qui n’ont pas fonctionné mais le plus important c’est de se projeter sur ce qui va suivre!

Justement, comment se relève-t-on d’une descente au niveau régional ?

Le football féminin de niveau national nécessite aujourd’hui des moyens humains, techniques, financiers et logistiques de plus en plus importants. Depuis que la décision de la Fédération est tombée, nous essayons d’établir un comparatif de nos structures et de celles de certains autres clubs similaires au nôtre pour relever les points où nous sommes perfectibles et ainsi pouvoir à terme non seulement retrouver le niveau national mais surtout s’y stabiliser sur la durée. Nous avons une chance immense au sein du club, c’est d’avoir une équipe technique qui travaille très bien, des plus petites catégories aux plus grandes, ainsi que des jeunes joueuses de qualité de tous les âges. Le constat malheureusement dressé ces dernières saisons, c’est qu'une fois sorties des U19, un grand nombre de filles partent alimenter les clubs voisins, faute de projet sportif ambitieux qui pourrait correspondre à la poursuite de leur progression. Nous avons besoin d’inverser cette tendance rapidement et que la future équipe fanion du TFC Féminin soit constituée en partie de joueuses issues de la formation au niveau national.

Pour aborder ce virage, quels changements sont à prévoir au sein de la Section ?

Ce qui apparaît important, c’est d'envisager de construire un projet sur le moyen-long terme. Il faut se sortir des situations d’urgence que nous vivons depuis quelques années pour mettre en place un projet sur plusieurs années et consolider la structure dans la durée. Un certain nombre de joueuses sont parties suite à notre descente mais nous avons pu constater avec plaisir que certaines avaient un réel attachement au club et ont décidé de relever le défi en R1 alors qu’elles cumulaient, pour certaines, beaucoup de rencontres au niveau national ces dernières années. L’apport de ces joueuses sera fondamental pour construire les bases de l’avenir aux côtés des jeunes du club que nous sommes très heureux et heureuses d’avoir conservé en quasi totalité.

Par ailleurs, la Section s'enrichie de l'arrivée de Marion Pélissou, étudiante en Master 2 à la Toulouse School of Management, qui va gérer un certain nombre de choses, de la communication au sponsoring en passant par le développement de la structure. Elle va permettre de construire les bases d’un projet à long terme. L’équipe technique continue de se consolider également, sur le  plan de la formation, pour permettre aux jeunes joueuses du club de franchir des paliers chaque saison. Notre approche sur le secteur médical a été enrichie au travers d’une collaboration avec une structure toulousaine et nous continuons de travailler avec le Docteur Chesimar qui a énormément donné pour les Féminines du TFC depuis de nombreuses années. Et enfin, nous allons travailler cette saison à la création d’une classe à horaires aménagées dans un collège toulousain proche du Stadium, pour offrir à nos jeunes joueuses un rythme de vie plus adapté au triple projet passionnant qu'elles mènent : scolairen, éducatif et sportif.

Peut-on parler de nouvelles ambitions pour la Section féminine du TFC ?

Il va être difficile de parler d’ambitions précises pour le moment et il nous faut patienter un peu pour les évoquer. Cependant, nous avons entamé un virage, nous avons ciblé de nombreux axes de progression et nous espérons bien entendu que le club nous accompagnera pour redonner à l'équipe le rayonnement qu’elle mérite au regard de son passé.

N'oubliez pas que les Féminines du TFC disposent depuis quelques jours de leur propre compte Instagram auquel nous vous conseillons de vous abonner pour suivre leurs actualités : instagram.com/toulousefcféminines

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus