Ils n'ont rien
lâché !

Partager l'article
Publié le 10/08/2019 à 22h25
Modifié le 12/08/2019 à 23h59

Dominateurs tout au long de la rencontre, les Violets sont parvenus à arracher un point d'un match qu'ils ne méritaient clairement pas de perdre. Pour sa première en Ligue 1, Efthymios Koulouris a déjà joué les sauveurs. À confirmer face à Dijon !

 

Stade Brestois 29 1-1 Toulouse FC

Samedi 10 août - 20h00

Stade Francis-Le Blé (15 000 spectateurs)

Buteur : Autret (25') pour Brest ; Koulouris (89') pour le TFC

SB29 : Larsonneur - Faussurier, Castelletto, Bain, Perraud - Court (puis Batocchio 74'), Belkebla, Diallo, Grandsir - Autret (c) (puis N'goma 87'), Charbonnier

Entraîneur : Olivier Dall'Oglio

TFC : Reynet - Amian, Diakité, Rogel (puis Moreira 78'), Sylla - Vainqueur (puis Leya Iseka 72'), Sangaré, Makengo (puis Boisgard 88') - Dossevi, Gradel (c), Koulouris

Entraîneur : Alain Casanova

 

Le récit 

Après plusieurs longues semaines de préparation, la saison a enfin débuté ce samedi soir du côté du Finistère. Entre Bretons et Toulousains, les premières opportunités de ce nouvel exercice auront (un peu) tardé à venir, après un début de rencontre marqué par une domination violette. Pourtant, le scénario allait sourire aux locaux, buteurs par leur capitaine Autret, à l’issue d’un contre express (25’).

Une ouverture du score inscrit contre le cours du jeu, tant les hommes d’Alain Casanova ont monopolisé le cuir (67%). Seulement, en termes d’occasions, le bilan à la pause était maigre, à l’exception de deux têtes trop croisées d’Efthymios Koulouris, servi par Matthieu Dossevi. Le deuxième acte ressemblait peu ou prou à son prédécesseur, avec toutefois une volonté plus affirmée des Violets à porter le danger rapidement. En confiance, les Brestois poursuivaient leurs rushs dans le camp adverse, trouvant même la barre par Perraud (54'). 

Toujours aussi dominateurs, les hommes d'Alain Casanova voyaient les minutes défiler sans la moindre évolution au tableau d'affichage, et ce malgré plusieurs récupérations hautes mal récompensées. Le coach décidait de sortir William Vainqueur pour le remplacer par Aaron Leya Iseka, renforçant ainsi son secteur offensif. Le deuxième changement était imposé, la faute à un KO pour Agustin Rogel. A la recherche du but égalisateur, les Violets pouvaient remercier Baptiste Reynet dans leur quête, auteur d'un nouveau sauvetage, sur penalty, devant Charbonnier. Pour les ultimes minutes, Quentin Boisgard entrait à son tour. Et la récompense finissait par arriver, par le Grec Efthymios Koulouris ! (89'). Un but synonyme de premier point cette saison pour les Violets, à une semaine de leur retour au Stadium, samedi prochain, face à Dijon. 

 

Les temps forts 

  • 11' : En l'espace de deux minutes, les Finistériens obtiennent deux corners. Sans paniquer, les Violets parviennent à se dégager et remettre le pied sur le ballon.  
  • 17' : Sur coup-franc, cette fois, Grandsir est trouvé à l'entrée de la surface, à gauche, et frappe. La tentative termine dans le petit filet de Baptiste Reynet. Trente secondes plus tard, Efthymios Koulouris s'illustre d'une belle tête croisée, sur un corner de Matthieu Dossevi. Une occasion partout !  
  • 25' : Contre express des locaux, après une perte de balle dans le rond central. Les Brestois filent au but et servent le capitaine Autret dans les meilleures conditions possibles pour ajuster le portier toulousain. Les Finistériens, pourtant dominés, ouvrent la marque. (1-0)
  • 27' : Baptiste Reynet évite le break, à la parade devant Grandsir, avant de voir Court manquer sa reprise de quelques centimètres. Les Violets subissent à l'entame des quinze dernières minutes du premier acte.  
  • 35' : Nouvelle séquence de possession, qui se conclut sur une tête trop croisée d'Efthymios Koulouris, à la suite d'un bon centre (dévié) de Matthieu Dossevi.  


  • 49' : Corner toulousain, sur lequel se troue complètement le gardien Gautier Larsonneur. Confusion quant à la suite de l'action, et Bafodé Diakité passe tout proche de l'égalisation. Rien à signaler. Sur le second coup de pied arrêté, la tête du Pitchoun, encore présent, passe au dessus.   
  • 54' : Venu participer à l'action offensive de son équipe, le latéral Perraud, parfaitement décalé par Charbonnier, frappe et voit son tir s'écraser sur la barre. 
  • 71' : Encore présent dans les airs, Koulouris s'impose sur corner mais ne trouve pas le cadre.  
  • 84' : Poussé à la faute dans sa surface, Issiaga Sylla commet une main (confirmée par le VAR) et concède un penalty. Arrêt énorme de Baptiste Reynet, qui évite le break !   
  • 89' : Sur un superbe mouvement côté gauche, et une bonne remise d'Issiaga Sylla, Efthymios Koulouris, en renard des surfaces, égalise ! Un peu plus tard, c'était trop tard ! (1-1) 

 

Le Tweet

 

Réaction

Baptiste Reynet sur beIN Sports 

"Le sauveur ? Je ne fais que mon boulot. Les pénaltys sont toujours des moments particuliers. Ce soir, ça m'a souri. Tant mieux pour moi mais surtout pour l'équipe. Nous avons su revenir au score, ce n'était pas gagné car cette équipe de Brest défendait corps et âmes. Nous avons su faire preuve de caractère, c'est positif et c'est encourageant pour la suite.

Je ne vais pas dévoiler mes forces (rires). Plus sérieusement, oui, nous étudions les pénaltys et habitudes des tireurs à la vidéo pour avoir une idée. Surtout avec la nouvelle règle où les gardiens sont obligés de rester avec un pied sur la ligne. C'est compliqué, on l'a bossé vendredi à l'entraînement où le Coach a organisé une séance de pénalties pour que je puisse prendre mes repères avec cette règle. Ça m'a souri ce soir, tant mieux."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus