Graine de Pitchouns
- Noa Savignac

Partager l'article
Publié le 11/12/2019 à 20h00
Modifié le 11/12/2019 à 20h02

Vice-champion de France U17 en 2018, arrivé au TFC en U10, Noa Savignac fait désormais les beaux jours de nos U19. À quatre jours du retour de la Coupe Gambardella, lumière sur un Pitchoun en pleine forme, auteur de quatre réalisations en trois matchs

Il doit être le seul au Centre de Formation à ne pas vouloir de vacances. Pour cause, depuis quelques semaines maintenant, Noa enchaîne les buts comme des perles. Une forme étincelante à l'approche des fêtes, permettant à son groupe U19 de souffler après une série compliquée de deux mois sans succès en championnat. En l'espace de trois week-ends, le garçon s'est offert la bagatelle de quatre réalisations, dont un doublé à Colomiers (2-3), en sortie de banc. Noël avant l'heure ! "C'est clair que ce n'est pas commun de marquer deux buts pour un remplaçant. Mais je suis sur une bonne dynamique, avec de la confiance. Il faut que je sois plus régulier, et ces buts vont m'aider à le devenir." Quatre premières réalisations célébrées comme il se devait, avec une famille toujours présente sur les bords du terrain pour l'encourager. "C'est une chance pour moi de pouvoir compter sur eux dès que j'en ressens le besoin. Ils sont toujours derrière moi, prêts à donner de la voix."

Rarement titulaire depuis le début de saison, Noa aime créer le danger au coeur des trente derniers mètres adverses, usant notamment de ses deux qualités premières : vitesse et technique. "Ce sont les consignes : il faut aussi que je travaille pour l'équipe au coeur du jeu, mais après, quand on attaque, je dois faire des différences." Déjà sélectionné à deux reprises avec l'équipe de France U16, en 2018 pour une double confrontation face à l'Italie, le Pitchoun, au club depuis les U10 (après des débuts à Castanet), entend bien se montrer davantage décisif dans les mois à venir. "Aujourd'hui, j'en suis à quatre buts, mais d'ici la fin de saison, évidemment que je vais essayer d'en ajouter beaucoup d'autres à mon compteur." 

 

Avec les U17, il avait montré la voie

S'il fait actuellement les beaux jours des U19, les observateurs plus assidus ont certainement découvert le jeune homme il y a deux saisons déjà. Vice-champion de France U17 sous les ordres d'Anthony Bancarel, le Pitchoun était à l'époque le premier à trouver le chemin des filets adverses, à la réception d'un bon centre de Janis Antiste dans la surface, face à Montpellier (1-0). Il inscrira deux buts cette saison-là, le second intervenant face à Istres, pour une nouvelle ouverture du score (3-0). "Je m'en souviens encore très bien, c'était un super moment. Un match serré, et je débloquais la situation sur une superbe passe de Janis. En plus on s'entend très bien tous les deux, on se comprend rapidement sur un terrain"

Amis dans la vie, les deux compères se sont retrouvés récemment sur les terrains, la longue blessure de l'attaquant complètement cicatrisée. Le duo recomposé peut désormais se remettre à faire trembler les défenses adverses, bien accompagné par d'autres vices-champions de France U17 : "C'est vrai qu'il y a aussi Paul (Bonneau), Tom (Rapnouil) ou encore Dylan (Kinima). C'est agréable de continuer de jouer ensemble, on a des automatismes. La saison 2017-2018 restera un super souvenir pour tout le monde, et surtout elle nous aura fait grandir."

 

"On va être attendus"

Alors que la première partie de saison en championnat s'est terminée ce week-end par la réception de Bastia (1-1), le groupe de Nicolas Sahnoun s'apprête désormais à découvrir la Coupe Gambardella. Une édition réservée cette année exclusivement aux U18 (et moins), privant de fait Tom Rapnouil, Manu Koné, Thomas Himeur et nos autres 2001 d'un retour éventuel au Stade de France en mai prochain. (Temitope Akinjogunla est le seul toulousain né en 2002 à avoir participé au parcours la saison passée).

Dès dimanche, ce sera donc au tour de Noa, Janis et ses partenaires de suivre les traces de leurs aînés. "Quand tu vois le parcours réalisé, et le Stade de France à la fin, ça te donne des envies (sourire). Il va falloir qu'on soit prêts dès le début, dimanche, parce que Bayonne aura envie de faire tomber le finaliste. C'est comme ça, c'est le jeu, on est prévenus". Titulaire dimanche dernier, Noa espère logiquement enchaîner un nouveau onze, suivi d'une qualification. Et, pourquoi pas, d'un nouveau but, son cinquième en moins d'un mois. La combinaison rêvée pour pouvoir partir en vacances l'esprit léger. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus