Graine de Pitchouns
- Mamady Bangré

Partager l'article
Publié le 13/11/2019 à 17h15
Modifié le 13/11/2019 à 18h15

Finaliste de la dernière Coupe Gambardella, le jeune milieu de terrain violet Mamady Bangré performe toujours sous les ordres de Jean-Christophe Debu, mais désormais en National 3. Présentation du Pitchoun, arrivé à six ans sur l'île du Ramier. 

Autant être clair de suite, les "stats pour les stats", ce n'est clairement pas le délire de Mamady. Son but tardif inscrit dimanche à Aigues-Mortes, permettant à son équipe de repartir avec un bon point, nul doute que le Pitchoun a dû le célébrer comme il se devait. Une récompense pour ce milieu, en grande forme depuis le début de saison, surfant sur une dynamique faisant de lui l'un des joueurs les plus utilisés du Centre de Formation, approchant déjà, à la mi-novembre, la quinzaine de rencontres!

 

Au tour de Mamady

Une belle forme loin d'être un hasard pour celui qui avait marqué les esprits lors de la préparation estivale du groupe professionnel : "C'est vrai que tout s'était bien passé cet été, avec le Coach Alain Casanova. J'ai pu disputer de belles rencontres (Ajaccio, Béziers). Malheureusement, avant de partir pour l'Espagne et le stage à Navata, je me blesse et rejoins finalement les jeunes."

Un contre-temps qui ne le priva toutefois pas de nouveaux entraînements les semaines suivantes, marchant ainsi dans les pas de Cheikh, son grand frère. Son aîné, son modèle, lui aussi passé par toutes les catégories violettes avant de quitter l'île du Ramier en 2014. "Le Coach Alain Casanova m'avait parlé de Cheikh dès mon arrivée aux entraînements bien sûr, pour le clin d'oeil et prendre des nouvelles. Aujourd'hui, il joue à l'Athlético Marseille, ça va bien pour lui. Il n'est jamais avare en conseils avec moi. Je les prends avec sérieux, que ce soit pour le terrain ou en dehors, comme pour la récupération, la nutrition. Les Bangré, c'est une histoire de famille ici !"

 

Décisif en Gambardella 

Finaliste du formidable parcours de nos jeunes la saison passée, Mamady s'était montré décisif lors des premières rencontres, et notamment du côté d'Andrézieux (en 1/16ème). Premier buteur de la rencontre, après un joli slalom au coeur de la défense adverse, le milieu de dix-huit ans a été un des hommes importants de l'aventure violette.

La cerise sur le gâteau pour ce Pitchoun débarqué sur l'île du Ramier dès l'âge de six ans. Un parcours lui ayant permis de multiplier les rencontres à enjeux, formant une paire de choc avec son partenaire et ami Amine Adli : "C'est vrai qu'avec Amine, on s'entend vraiment super bien, on peut presque dire qu'on est complémentaires. On a une relation particulière lorsqu'on évolue ensemble, et puis on aime tous les deux (beaucoup) rire."

"Cette Gambardella restera évidemment gravée. L'aventure sportive, bien sûr, mais aussi celle humaine avec mes partenaires. Il y a toujours cette déception de ne pas avoir réussi à soulever le trophée à la fin, mais les émotions ont été exceptionnelles. Je suis un enfant du TFC, donc remporter cette coupe avec ce club, ça aurait été incroyable. Au Stade de France, j'ai profité un max ! Personne n'a triché tout au long de cette aventure". Ultime retour en arrière pour Mamady, désormais fixé vers de nouveaux objectifs, et privé de la nouvelle édition de la Coupe de France des jeunes, désormais réservée aux U18. 

 

 

La National 3, son nouveau terrain de jeu

S'il lui arrive encore régulièrement de "redescendre" avec la catégorie U19 de Nicolas Sahnoun, Mamady enchaîne désormais les parties avec la réserve. Notons quatre titularisations et trois entrées en jeu à son actif, dont certaines décisives. Ce dimanche, par exemple, Mamady, à la réception d'un centre signé Nathan Ngoumou, s'offrait son premier but de la saison avec la réserve* : "C'est toujours plaisant de jouer avec les U19, dans un très bon championnat, même si l'objectif restera toujours d'évoluer à un niveau supérieur. En ce moment, j'ai la chance d'être retenu avec la National 3, donc j'en profite et je me donne les moyens de marquer des points."

Une réalisation en guise de revanche, lui qui fulminait encore, mercredi dernier, d'un penalty manqué en sa faveur face à Balma au Stadium (0-0). "Bien évidemment qu'il y avait penalty ! Même si la poussette était légère, l'arbitre aurait dû siffler à mon avis (rires). Je suis dans une bonne forme, je dois surfer dessus. À mon âge, ce qui m'importe le plus, c'est d'avoir le maximum de minutes de jeu, de prendre du plaisir, et d'être bon dès que l'on fait appel à moi. Après, je sais que pour continuer, il me faut des statistiques." Cela tombe plutôt bien, son compteur est désormais ouvert avec la réserve!

* En championnat U19, Mamady avait déjà inscrit un doublé face à l'AS Saint-Etienne. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus