Focus sur l'Olympique Lyonnais,
adversaire des Violets

Partager l'article
Publié le 26/01/2020 à 10h00
Modifié le 26/01/2020 à 12h40

Forts de quatre succès et d'une qualification en finale de Coupe de la Ligue, les Gones viennent de débuter la nouvelle année en très grande forme. Un succès ce dimanche pourrait même les rapprocher du podium. Présentation d'un OL retrouvé. 

 

 

Un mois de janvier - pour le moment - parfait

On avait quitté, fin 2019, l'Olympique Lyonnais en plein doute, seulement douzième du championnat et déjà privé de deux joueurs majeurs jusqu'à la fin de l'exercice (Memphis et Reine-Adélaïde). Un mois seulement plus tard, les Gones ont commencé à redresser la barre. Les hommes de Rudi Garcia peuvent même apparaître, à la fin du week-end, à cinq unités seulement de la dernière marche du podium. Un changement de visage, et d'ambitions futures, permis par un mois de janvier plus que solide. 

Cinq matchs, quatre succès et une qualification aux tirs au but en cours de semaine, c'est le bilan parfait réalisé par Moussa Dembélé et les siens depuis le début de cette nouvelle année. Certes, de ces victoires en série, une seule est à créditer au bénéfice de la Ligue 1 Conforama, contre trois dans les coupes nationales (2 en Coupe de France, 1 en Coupe de la Ligue). Mais l'essentiel est bien là : Lyon va mieux, fait de nouveau peur, et semble prêt à pouvoir jouer sur différents tableaux. Une bonne nouvelle, alors que se profile bientôt le retour de la Ligue des Champions. 

 

 

Le top 3 sinon rien

Bien sûr, la finale de la Coupe de la Ligue, un bon parcours en Coupe de France ou un exploit sur la scène européenne ne se refusent pas pour l'OL, mais le redressement en championnat reste le défi essentiel du club. Douzièmes à la trêve, au sortir d'un mois de décembre compliqué (4/12 points pris), les Gones apparaissent désormais septièmes, forts d'un succès précieux à Bordeaux il y a quinze jours (1-2). 

Une victoire ce dimanche au Groupama Stadium permettrait à Cherki & co' de ne compter plus que cinq petits points de débours du Rennes. D'autant que le calendrier du prochain mois de compétition parait à leur portée, à l'exception d'un déplacement au Parc de Princes pour la J24. Pour le reste, des déplacements à Nice et Metz et la réception d'Amiens... Un programme idéal pour continuer de rattraper le temps et les points perdus en route. 

 

Les mots du coach adverse : "Tout le monde nous donne gagnant"

 "On est en retard de points. On doit impérativement battre Toulouse dimanche. Le danger est que tout le monde nous donne gagnant. On ne doit pas sous-estimer notre adversaire. Cela a tout d’un match piège. On doit s’adapter à l’horaire. Il doit y avoir une prise de conscience. Le staff fait tout pour maintenir les joueurs à un niveau de concentration maximale. L'OL sera supérieur que sur le terrain et que si on montre notre vraie valeur..."

 

Le retour de la force offensive

En 2020, l'OL a disputé 450 minutes, et inscrits 18 réalisations. Un ratio d'enfer, d'un pion toutes les 25 minutes de jeu, le tout par sept joueurs différents... La troisième meilleure attaque du championnat, malgré les absences de Memphis et Reine-Adélaïde, semble avoir de beaux jours devant elle.

Pour cause, à l'éclosion de Cherki au grand jour, il convient également d'ajouter le recrutement acte de Karl Toko Ekambi. Et avec un Cornet plus bas sur le terrain mais toujours aussi impliqué, le danger arrivera assurément de partout ce dimanche. Aux Violets d'être prêts, et de tenir bon. 

 

La composition probable

En 4-2-3-1: Tatarusanu - Rafael, Marcelo, Denayer (c), Cornet - Caqueret, Tousart - Terrier, Cherki, Aouar - Dembélé

Absents : Lopes - Dubois - Y.Koné - Solet - Reine-Adélaïde - Memphis (blessés), Yanga-Mbiwa et Gouiri (choix de l'entraîneur)

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus