Focus sur le Nîmes
Olympique

Partager l'article
Publié le 20/09/2019 à 17h00
Modifié le 20/09/2019 à 17h00

Après deux premières journées compliqués, le Nîmes Olympique a depuis retrouvé le jeu qui a fait sa force la saison passée. A quatre jours du Derby face à Montpellier, les hommes de Bernard Blaquart reçoivent samedi le TFC aux Costières. Présentation.

Changements et continuité 

Désormais, on ne peut plus parler de surprise. Neuvièmes en fin de saison passée, les Crocos abordent leur deuxième saison dans l'élite avec ambition, mais aussi mesure. Après un mercato estival qui aura vu de nombreuses révélations quitter le nid des Costières (Savanier, Bouanga...), le Nîmes Olympique a dû attendre le 31 août, et la quatrième journée de championnat pour décrocher sa première victoire. 

La recette de ce succès, face à Brest (3-0), n'est guère différente de celle utilisée la saison passée, à domicile : intensité, dépassement de soi et efficacité. Une folle envie à laquelle n'ont pu rivaliser les promus Brestois. Nos Toulousains, vainqueurs la saison passée au mois de janvier (0-1), sont prévenus, comme l'a confirmé Alain Casanova hier en conférence de presse : "Sans exagérer, après seulement cinq minutes de jeu face à Brest, il y aurait pu y avoir 3 ou 4-0. On sait que pour repartir de Nîmes avec des points, il faudra être très fort."

 

Mercredi, c'est le "vrai" Derby

Evidemment, le coach et les joueurs pensent actuellement à la réception du TFC, pour la sixième journée de championnat. Mais il ne serait pas surprenant qu'une infime partie de leur esprit - au minimum - compte déjà les heures avant le prochain Derby Montpellier - Nîmes, programmé le mercredi suivant à 19h00, sur la pelouse du rival héraultais. 

Et pour cause, la saison dernière, le seul regret d'un exercice presque parfait aura été l'absence de victoire face aux hommes de Der Zakarian, et notamment une lourde défaite à l'extérieur (3-0). La notion de Derby d'Occitanie entre Crocos et Violets paraît ici bien loin...

 

 

Le joueur à suivre : Zinédine Ferhat

Les plus assidus de Domino's Ligue 2 ne doutaient pas un instant que sa signature dans l'élite ne serait pas un tremplin insurmontable pour ce redoutable passeur. Auteur de trente sept offrandes lors de ses trois saisons passées au Havre, le jeune Zinedine Ferhat n'aura pas tardé à se faire une place au coeur du collectif nîmois.

Un but (Brest) et deux passes décisives (Monaco) ont fait de lui un des hommes du mois d'août, au point de le voir nommé pour le titre de joueur du mois. Redoutable sur coups de pied arrêtés, l'Algérien titré avec l'USM Alger fait aussi parler sa vitesse sur son côté droit. Un nouveau défi de taille pour Issiaga Sylla ce samedi. 

 

En bref 

  • La saison passée, les Violets avaient engrangé six points face à Nîmes, avec deux succès sans le moindre but encaissé. Par deux fois, le TFC s'était imposé sur la plus petite des marges, avec des buts de Max-Alain Gradel au Stadium (sp) et Yaya Sanogo aux Costières. 
  • L'arbitre de la rencontre se nomme Karim Abed. Celui-ci avait, la saison passée, arbitré à trois reprises les Violets, pour un bilan équilibré d'un succès (Guingamp 1-2), un nul (Reims 0-0) et une défaite (Montpellier 0-3). 

 

 

La déclaration du coach adverse : "La mayonnaise à l'air de bien prendre chez les Violets"

"Je trouve que Toulouse est une belle formation, la mayonnaise a l'air de bien prendre chez les Violets. J'ai regardé leur nul à Saint-Etienne, ils auraient pu l'emporter facilement. (L'équipe) qui aura le ballon, je pense, gagnera. Sans parler de l'efficacité qui en découle. A commencer par celui qui marquera en premier." [Réaction issue de La Dépêche du Midi, entretien complet ici]

 

La composition probable (4-3-3)

Bernardoni - Alakouch, Briançon, Martinez, Miguel - Deaux, Fomba, Valls - Ferhat, Ripart, Philippoteaux. 

Principaux absents : Duljevic (reprise)

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus