Focus sur Angers
SCO

Partager l'article
Publié le 25/09/2019 à 12h00
Modifié le 25/09/2019 à 18h07

Encore impressionnante ce week-end face à Saint-Etienne, l'équipe de Stéphane Moulin truste après six journées la deuxième place du classement. Forts d'un sans-faute à domicile, ils doivent maintenant confirmer en voyage. Nouveau test ce soir au Stadium.

Un centenaire très fringant 

Ils voulaient fêter dignement leur centenaire en Ligue 1 Conforama, c'est réussi ! Après six journées de championnat, les hommes de Stéphane Moulin apparaissent à la place de Dauphin du Paris Saint-Germain, forts d'un sans-faute à domicile. Quatre rencontres devant leurs supporters, pour quatre succès logiques aux termes de parties maîtrisées (Bordeaux, Metz, Dijon et Saint-Etienne). Les deux seuls déplacements se sont quant à eux terminés sur des revers (Lyon 6-0, Lille 2-1). 

Comme souvent depuis sa montée en 2015, Angers avance sans faire de bruit. Le manque d'éclairage n'a en réalité jamais privé le SCO d'un travail sérieux, à l'image de son dernier mercato. Aux départs de Tait et Reine-Adelaide ont répondu les arrivées d'Alioui, Thioub et Pereira Lage. Ce dernier, tout droit venu de Ligue 2 et Clermont, semble déjà prendre ses marques. Des nouveaux joueurs qui n'ont pas tardé à se fondre dans un collectif expérimenté et cohérent (Capelle, Santamaria, Manceau). Sans faire de folie donc, Angers récolte les fruits de son très bon travail. Le privilège de l'âge. 

 

Au SCO, le danger vient de partout

Treize buts depuis le début de saison, le meilleur total de l'élite. Une statistique d'autant plus impressionnante que neuf joueurs différents ont déjà trouvé le chemin des filets (Ninga, El Melali, Capelle, Mangani, Reine-Adelaide, Pereira Lage, Bahoken, Santamaria, Alioui). Une véritable force qui permet actuellement au coach Stéphane Moulin de laisser sous pression ses adversaires tout au long des quatre-vingt dix minutes. 

Dernier exemple en date, le plus révélateur, l'entrée en jeu de Casimir Ninga face à Saint-Etienne. Le Tchadien, en l'espace de dix petites minutes, a fait littéralement basculer le match, inscrivant un triplé.  A noter que sur son deuxième but, l'assistance était réalisée par Mathias Pereira Lage, lui aussi sur le terrain depuis le retour des vestiaires. 

 

Le joueur à suivre : Mathias Pereira Lage

Les plus assidus l'attendaient au niveau supérieur, après trois saisons pleines en Ligue 2 Conforama. Symbole de son acclimatation parfaite, il n'aura mis que 33 petites minutes pour s'offrir son premier but dans l'élite, face à Bordeaux, lors de la journée inaugurale (2-1).

Capable, avec son pied droit, de rentrer intérieur comme de déborder et centrer, le jeune produit du CF63 compte déjà deux passes décisives (dont une le week-end dernier), et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Couvé par Pascal Gastien, il suit en Anjou les pas d'un ancien clermontois aujourd'hui taulier du SCO, Pierrick Capelle. tout sauf un hasard. 

 

 

En bref 

  • Pour la première fois de la saison, le jeune latéral gauche Rayan Aït-Nouri ne sera pas dans le onze angevin, lui qui venait jusqu'alors d'enchaîner six titularisations de rang. L'ancien bordelais Pellenard devrait le remplacer. Il ne compte cette saison que 23 petites minutes au compteur... 
  • La saison passée, Violets et Angevins n'avaient réussi à se départager, avec deux nuls vierges. Baptiste Reynet et Ludovic Butelle avaient chacun sorti un penalty au Stadium. On espère davantage de spectacle cette saison. 
  • L'arbitre de la rencontre se nomme Olivier Thual, déjà au sifflet d'une des rencontres violettes cette saison, en ouverture à Brest (1-1). La saison passée, celui-ci avait arbitré deux matchs d'Angers à l'extérieur, toutes deux perdues... 

 

 

La déclaration du coach adverse : "Les garçons ont la tête sur les épaules"

"Honnêtement, je ne pense pas avoir un groupe qui s'enflamme. Mes garçons ont la tête sur les épaules. Je ressens de la joie, du bonheur et un peu de fierté, mais pas d'euphorie. De même manière lorsque cela ne va pas, on n'est pas catastrophé. En ce moment, on est content mais on s'est très bien que tout peut aller très vite. Nous n'en sommes qu'à la sixième journée de championnat. 

 

La composition probable (4-3-3)

Butelle - Manceau, Traoré (c), Thomas, Pellenard - Santamaria, Mangani, Capelle - Pereira Lage, Thioub, Alioui. 

Principaux absents : Aït Nouri

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus