Face à Amiens, les Violets
clôturent août en beauté

Partager l'article
Publié le 31/08/2019 à 22h35
Modifié le 05/09/2019 à 16h48

Bousculés dans le premier acte, les Violets sont parvenus à venir à bout d'Amiens. Si l'étincelle est (encore) venue d'un pétard de "JV" Makengo, Efhtymios Koulouris a lui trouvé le chemin des filets devant son public. Une belle soirée pour clôturer août!

 

Toulouse FC 2-0 Amiens SC

Samedi 31 août 2019 - 20h00 au Stadium (10184 spectateurs)

Arbitres : Monsieur Batta, assisté de Messieurs Boutry et Boudikian

Buteurs : Makengo (50'), Koulouris (59')

Avertissement : Lefort (22') pour Amiens, 

TFC : Reynet - Moreira, Amian, Diakité, Sylla - Vainqueur, Makengo (puis Saïd 78'), Boisgard (puis Sidibé 67') - Dossevi (c), Koulouris, Gradel  (puis Leya-Iseka 87') (c)

Entraîneur :  Alain Casanova

ASC : Gurtner - Jallet, Calabresi, Blin, Lefort, Aleesami - Zungu (puis Cornette 72'), Gnahore - Akolo (puis Timite 82'), Kakuta, Guirassy (puis Konaté 62')

Entraîneur : Luka Elsner

 

Le récit 

Comme face à Dijon, quinze jours plus tôt, il aura fallu être patient. Comme face à Dijon, l'étincelle est venue de Jean-Victor Makengo, d'une frappe limpide. Avant cette merveille, les jeux n'étaient pas faits dans cette quatrième journée de Ligue 1 Conforama. Et même loin de là, tant les Picards ont considérablement posé des problèmes aux Violets tout au long du premier acte, avec une défense à trois axiaux compacte et deux pistons entreprenants (50'). 

Si les Violets ont longtemps attendu l'ouverture du score, le break, lui, n'a pas tardé. Dix minutes seulement après le pétard Makengo, c'est le sang froid de "Koulou'" qui offrait aux hommes d'Alain Casanova un deuxième but tant espéré (59'). Deux réalisations en peu de temps, suffisantes pour sceller une deuxième victoire de rang (sans aucun encaissé) à domicile en ce mois d'août. Avec sept points acquis depuis la reprise, les Violets abordent désormais la première trêve internationale au sein du top 10. Le classement est à ce jour anecdotique, évidemment, mais la confiance, elle, est bien là ! 

Les temps forts 

  • 3' - Première frayeur dans la surface violette, avec un corner frappé directement par Kakuta, que parvient à repousser Baptiste Reynet. En renard, Alexis Blin tente de pousser le cuir au fond des filets, sans réussite.  
  • 37' - Dans le camp adverse, les Violets osent deux frappes successives, mais ni celle d'Efthymios Koulouris, contrée, ni celle de Matthieu Dossevi, non cadrée, ne fait mouche.  
  • 38' - Lefort prend sa chance de trente bons mètres, sans inquiéter Baptiste Reynet.  
  • 41' - Toujours peu avare en termes d'efforts, le grec Koulouris arme des vingt-mètres, cette fois. Au-dessus. 
  • 45+1' - Alors qu'il récupère le ballon à la ligne médiane, Quentin Boisgard grappille mètre par mètre au point de se retrouver à l'entrée de la surface picarde. Le Pitchoun choisit l'option individuelle, mais voit sa tentative flirter avec le poteau de Gurtner. Comme face à Dijon, il aura fallu attendre les ultimes instants pour assister à la plus belle opportunité violette du premier acte. 


  • 50' - Quelques secondes après un tacle décisif signé Bafodé Diakité, Jean-Victor Makengo hérite du cuir à vingt-cinq gros mètres du but de Gurtner. La frappe du milieu violet vient se loger dans les filets picards. Magnifique ! (1-0)
  • 58' - "JV'" fait encore la différence au coeur du jeu et envoie Matthieu Dossevi dans la profondeur. L'ailier violet tente à son tour une frappe, mais celle-ci s'envole. 
  • 59' - Parfaitement servi par un caviar du capitaine, parti du rond central, Efthymios Koulouris ne tremble pas et ajuste Gurtner. Le break est fait ! (2-0)
  • 77' - Encore à l'affût, Christophe Jallet adresse un bon centre à destination de Konaté. L'avant-centre prend le dessus dans les airs mais n'inquiète pas un Baptiste Reynet vigilant. 
  • 87' : Seul au second poteau, Gnahore tente de trouver la lucarne adverse, sans succès. Dans les instants qui suivent, c'est Aaron Leya-Iseka qui s'illustre en reprenant un centre de Steven Moreira. 

 

 

Réaction

Jean-Victor Makengo au micro de beIN Sports

"À la mi-temps, le Coach nous a parlé, et nous nous sommes parlés entre nous. Nous voulions faire une bonne seconde période. Il y a le résultat avec, donc nous sommes très contents. Il y a eu plus de solutions, du mouvement, des jeux combinés, il y a eu des circuits qu’on travaille à l’entraînement. Mon but ? C’est un but collectif, pratiquement toute l'équipe touche la balle. Lorsque je reçois le ballon, j’ai du temps et de l’espace, et je ne me pose pas de question. Je frappe, je la sentais bien et ça nous sourit."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus