En amical, les Violets s'imposent
face à Eibar à Pau

Partager l'article
Publié le 10/10/2019 à 22h00
Modifié le 14/10/2019 à 09h05

En cette période de trêve internationale, le TFC affrontait les Espagnols du SD Eibar, actuels 14èmes de Liga. Le jeune groupe toulousain, coaché par Denis Zanko, s'est imposé sur deux buts signés Nicolas Isimat-Mirin et Aaron Leya Iseka. 

 

Toulouse FC 2-0 SD Eibar

Jeudi 10 octobre 2019 - 19h00, Le Nouveau Stade du Pau FC (2-0 à la pause)

Arbitres : Johan Hamel, assisté de Messieurs Danizan et Saint Cricq Lompre.

Buteurs : Isimat-Mirin (11ème), Leya Iseka (25ème) pour le TFC

TFC : Goicoechea - Moreira (c), Isimat-Mirin, Tounkara, Diarra - Sanna, Boisgard, Adli, Saïd - Sanogo, Leya Iseka

Entraîneur : Denis Zanko

SDE : Yoel - Burgos, Ramis (c), Sergio A, Quique G - Sergi Enrich (puis Mari 66'), Edu Expósito (puis Mendia 66'), Pedro León - Inui, Tejero, Cubero. 

Entraîneur : José Luis Mendilibar

 

 

Les temps forts 

  • 4' : Sergio avance en plein coeur du jeu, et parvient à décaler Quique. Le Basque s'offre la première opportunité de la partie, non cadrée.
  • 11' : Sur un corner de Quentin Boisgard, le ballon retombe sur le pied d'un joueur basque et file sur Nicolas Isimat-Mirin. Le défenseur ne panique pas, et trompe d'un contre-pied le portier adverse (1-0).  
  • 14' : Très actif sur son côté droit, Wesley Saïd fait la différence avant de recentrer au point de penalty. Yaya Sanogo surgit, mais sa reprise est contrée.  
  • 25' : Alors qu'il parvient à contrer le cuir au milieu du terrain, Aaron Leya Iseka parcourt les cinquante mètres qui le séparent du but adverse, et s'en va défier le portier adverse. L'attaquant belge l'efface et double la mise.   

 


  • 52' : Mieux entrés dans cette deuxième mi-temps, les Basques s'illustrent par une frappe forte qui vient flirter avec le poteau de Mauro Goicoechea. C'était juste. 
  • 57' : Sur un coup-franc excentré côté gauche, il faut toute la vigilance de Mauro Goicoechea pour évacuer un centre direct.    
  • 65' : Après une mauvaise relance toulousaine, Edu Exposito s'illustre d'un tir puissant, à l'effectif vicieux. Heureusement, c'est au-dessus de la barre toulousaine.  
  • 70' : Alors que l'on dispute la soixante-dixième minute de la rencontre, les éclairages s'éteignent complètement, la faute à une panne électrique générale. Malgré quinze minutes d'attente dans l'espoir que les lumières se rallument, la partie ne reprendra pas. 


Le Toulouse FC remercie le club de Pau pour son accueil, mais également la formation d'Eibar, en souhaitant par la même occasion une bonne suite de saison aux deux équipes. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus