Des Violets renversants
face à Al-Arabi

Partager l'article
Publié le 24/07/2019 à 22h30
Modifié le 27/07/2019 à 17h12

Pour leur quatrième rencontre de préparation, les hommes d'Alain Casanova se sont imposés face à la formation qatarie d'Al-Arabi. Le stage se poursuit pour nos joueurs, avant une double-opposition programmée samedi contre le Nîmes Olympique. 

 

 

 Mercredi 24 juillet - 20h00

Stade de Palamós - Costa Brava

Buteurs : Makengo (53'), Leya Iseka (58') et Adli (71') pour le TFC ; Harbaui (12' et 44') pour Al-Arabi

 

TFC : Reynet - Moreira (puis Amian 46'), Shoji (puis Diakité 69'), Diakité (puis Rogel 46'), Diarra (puis Moreira 70') - Vainqueur (puis Tounkara 46'), Makengo (puis Boisgard 63') , Bostock (puis Sanna 46') - Dossevi (c) (puis Zobo 46'), Koulouris (puis Leya Iseka 46'), Boisgard (puis Adli 46')

Entraîneur : Alain Casanova

 

Al-Arabi (coup d'envoi) : Gomis - Ali, Mohammed, Gaber, Keder, Yousef, Fathi (c), Gunnarsson, Hassan, Lasogga, Harbaui

Entraîneur : Heimir Hallgrimsson

 

Le récit 

Tout n’a pas été simple, loin de là, dans cette quatrième rencontre de préparation pour nos Violets. Une opposition synonyme de deuxième séance ce mercredi pour nos joueurs, déjà sur le terrain d'entraînement dans la matinée du côté de Navata. Gênés par une formation qatarie compacte et bien organisée autour d’un 4-4-2, les Violets concédaient l’ouverture du score sur une perte de balle et un manque d’agressivité dommageable. (0-1 ;12')

Pourtant dominateurs, mais sans parvenir à trouver la faille, à l’image des frappes lointaines de Makengo ou Bostock, les hommes d’Alain Casanova butaient même sur le portier adverse, avec un Dossevi lancé dans la profondeur mais malheureux sur son dernier geste. Les loupés toulousains profitaient aux hommes d’Hallgrimsson, qui inscrivaient contre le cours du jeu le but du break peu avant la pause. (0-2 ; 44')

La deuxième mi-temps offrait toujours une domination violette, mais cette fois (enfin) accompagnée de buts ! Le premier d'entre-eux intervenait sur penalty, où Jean-Victor Makengo était récompensé de tous ses efforts en reprenant un penalty d'Aaron Leya Iseka repoussé (53' ; 1-2). Libérés, nos joueurs trustaient les trente-derniers mètres adverses, et l'attaquant belge se remettait rapidement la tête à l'endroit, auteur d'un plat du pied parfait, magnifiquement servi par Sam Sanna (58' ; 2-2).

Revenus en deux temps trois mouvements, les Violets s'offraient même le but de la gagne à vingt minutes du terme, lorsqu'Amine Adli fusillait le portier qatari, après un très bel effort de Quentin Boisgard (sorti puis revenu sur la pelouse) sur son côté gauche. Un deuxième acte marqué du sceau des Pitchouns, entre un Sam Sanna très à l'aise au coeur du jeu, et un Amine Adli décisif ce soir (un penalty provoqué, un but). Un succès acquis au forceps, bienvenu à la moitié d'un stage physiquement intense ! 

 

 

Les réactions

Kelvin Amian

"Nous avons fait une bonne deuxième période, les jeunes pros ont fait un super match. Cela nous a permis d'abord de revenir au score avant de réussir à l'emporter 3-2.

Pour mon retour, c'était pas mal pour un match de reprise, je me suis bien senti. La semaine dernière, je me suis bien préparé et j'ai pu bien attaquer cette semaine de stage. C'est positif. Quand on reprend, au début, c'est toujours dur mentalement. Mais après, dès les premières minutes avec ses coéquipiers, au club, c'est reparti, on se donne à fond aux entraînements pour être prêt à donner le meilleur de soi-même.

Le stage se passe bien. On travaille beaucoup, avec trois séances quotidiennes dès sept heures du matin. C'est difficile physiquement mais cela nous permettra d'être prêts pour bien attaquer le championnat et ce premier match à Brest."

Aaron Leya Iseka

"Honnêtement c'était très dur pour moi ce soir, pour ma reprise. Je sentais qu'à la fin de ma période (ndlr : la deuxième), il a fallu que j'aille puiser dans mes ressources. Mais bon, l'essentiel est là, c'est la victoire. En plus je marque, ce qui est toujours appréciable pour un attaquant c'est vrai. Comme on dit, c'est bon pour la confiance. Il faut maintenant continuer à bien travailler pour enchaîner. Avec le staff, nous gérons bien ma progression, comme celle de mes coéquipiers. Le stage est lourd physiquement, ça travaille dans les muscles et l'endurance. On a conscience de l'importance de cette période pour bien préparer la Ligue 1. "

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus