Le Groupe AGP, le service
chevillé au corps

Partager l'article
Publié le 16/01/2020 à 15h01
Modifié le 16/01/2020 à 15h04

À la tête d’un groupe en fort développement, Ange Loume fait du service et de la satisfaction client le cœur de sa stratégie. Son savoir-faire a déjà séduit de nombreux grands noms de la Ville rose en matière de sécurité, de conciergerie, de nettoyage ou de logistique. Et il compte bien ne pas s’arrêter là.

Ce 14 décembre, c’est au restaurant 1938 du Stadium qu’Ange Loume a choisi de fêter les deux ans du groupe Opium Services et du groupe Avant-Garde, à l’issue du match contre Reims. « Le TFC me fait confiance et je veux lui rendre la pareille », explique cet ancien militaire. Depuis trois saisons, Avant-Garde assure la sécurité lors des rencontres du club toulousain. « Pour le match contre l’OM, nous avons sorti des tenues violettes alors que nous étions en bleu », souligne le dirigeant comme un clin d’œil à son engagement comme partenaire du TFC depuis trois ans.

Mais les activités de ces deux groupes, rassemblés sous la holding AGP, ne se limitent pas à la simple sécurité. Avec le Groupe Avant-Garde, il assure aussi des services de logistiques, du transport de VIP ou de la sécurité rapprochée. « Outre le TFC, nous comptons des groupes comme LP Promotion, Nacarat ou Vinci parmi nos clients », développe Ange Loume. « Et notre sérieux nous a permis de les amener vers nos autres activités. »  Le groupe Opium Services, qui emploie une vingtaine de personnes, propose de son côté de la conciergerie, du dépannage, de la blanchisserie et d’autres services à destination des particuliers comme des professionnels. « L’idée est de combiner nos différentes activités. Nos services de conciergerie ont déjà séduit Pullman, Nexity, Nacarat et nous venons de signer le groupe Séjour à Toulouse », poursuit le dirigeant.

Pour faire davantage connaître le groupe, qui emploie désormais plus de quatre-vingts personnes, le dirigeant a ouvert un local qui sert de vitrine sur les allées Jean-Jaurès, en plein cœur de la ville. Ses actions de communication ont également porté leurs fruits et l’activité a connu une forte croissance en 2019. « Nous sommes passés de 700 000 euros de chiffre d’affaires la première année à 2,5 millions d’euros consolidés environ en 2019 », assure Ange Loume, qui aménage prochainement dans des locaux plus grands pour accompagner cet essor.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus