Koop Avocats, un cabinet familial
qui mise sur la réactivité

Share article
Published on 24/09/2019 à 14h10
Edited on 24/09/2019 à 14h31

Fortement ancré sur le territoire de l’ex-Midi-Pyrénées, Koop Avocats a fait du conseil aux entreprises et à leurs dirigeants le cœur de son activité. Entre digitalisation et diversification, les quatre associés veulent poursuivre le développement du cabinet.

 

Si Koop Avocats a vu le jour en 2016, il compte certains clients depuis une quarantaine d’années. Cette nouvelle société s’inscrit en effet dans la continuité du cabinet de conseil juridique fondé par Yves Pourquié dans les années 1970. Avec son fils Julien, arrivé en 2010, il a diversifié l’activité, essentiellement centrée sur le droit des sociétés, en accueillant deux consœurs, Camille Ournac et Élisa Oppliger-Khan, pour fonder Koop Avocats. « Nous avons cependant conservé notre dimension familiale », précise toutefois Julien Pourquié-Kessas. « Face à la forte concurrence, nous mettons en avant notre réactivité. »

Dans cette volonté, la dématérialisation et le développement du numérique dans la profession est pour le cabinet un atout considérable dans le confort d’exercice. Koop Avocats fait également le pari de l’accompagnement de certaines start-up, auxquelles il faut apporter dynamisme et expertise.

Installé à Toulouse, le cabinet a par ailleurs développé une activité autour du droit de la famille et « un pôle de droit du sport » auquel Julien Pourquié-Kessas souhaiterait consacrer davantage de temps. « Cette activité-là, très transverse, nous tient vraiment à cœur. Nous avons les compétences et le réseau pour la faire évoluer », assure ce diplômé du Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges. Actuel coprésident d’Avocats Sans Frontières, il est également très investi dans les questions des droits de l’Homme, plus que jamais d’actualité.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus